ASRENS

BIENVENUE SUR LE SITE D’ASRENS

 

L’association Rebecca N’Samba  (ASRENS) ,

est une association loi 1901. Elle est créée pour mener une action collective destinée à s’inscrire dans la durée. Elle a pour vocation d’aider les enfants démunis,  prioritairement les filles, en leur apportant des fournitures scolaires, des livres, l’uniforme d’écolier, etc. ASRENS contribue,  par tous moyens, à leur épanouissement en favorisant leurs études.


Bonne rentrée à toutes et tous

Vous êtes né(e)s intelligent(e)s, partir à l’école vous permettra de développer votre intelligence et de prendre votre destin en main. Pour que demain vous puissiez, vous aussi, œuvrer non seulement pour aider les plus démunis mais pour éradiquer la misère dans le monde.


Projets réalisés


Cette action a permis de fournir à chaque enfant que nous soutenons un sac à dos neuf.

 

  • Aide à la scolarisation 2018

La deuxième mission de l’association ASRENS en République démocratique du Congo (RDC) qui s’est déroulée en août et septembre 2018, a permis d’apporter une aide à la scolarisation à 250 enfants des fournitures scolaires, des uniformes, des livres et quelques jouets. Lire la suite


2 000 cahiers : C’est le magnifique don d’ASRENS à l’accompagnement scolaire pour la Fédération de Paris du Secours Populaire Français

Ces cahiers alimenteront les kits de fournitures scolaires à la rentrée de septembre 2018 aux élèves des familles qu’ils soutiennent.

  • Aide à la scolarisation 2017


La première grande mission de l’association ASRENS en République démocratique du Congo (RDC) qui s’est déroulée en août et septembre 2017, a permis d’apporter une aide à la scolarisation à plus de 100 enfants. Lire la suite


ACTIVITÉS


Sun in winter – défilé de mode – 24 janvier 2019

 

 


Concert de charité – 21 avril 2018

 


HOMMAGE A REBECCA N’SAMBA

Rebecca N’samba (1956 – 2009) est née dans une société dans laquelle les femmes passaient toujours au second plan. De nombreuses familles privilégiaient l’accès à l’école pour les garçons, en soutenant que les filles n’avaient pas besoin d’y aller parce qu’elles étaient destinées au Mariage. Lire la suite